Lord of war

Lord of war

J'étais au cinéma ce soir et c'est le nom du film que j'ai vu. Il est réalisé par Andrew Niccol. Les acteurs principaux sont : Nicolas Cage, Ethan Hawke et Jared Leto. Le film commence par cette phrase : « un demi milliard d'individus possèdent une arme à feu, ce qui fait une personne sur douze ... la question est : comment armer les onze autres ? ». Cette phrase résume parfaitement le film, je n'en dirai pas plus, pour vous laisser le plaisir de le regarder. Le style narratif est bien pensé mais certains passages manquent de rythme. Ce film est une claque à encaisser sans modération. Les événements qu'il décrit sont tirés de faits réels et assénés avec beaucoup de cynisme. Nicolas cage confirme tout le bien que je pense de lui, tant son jeu est convaincant. Le film fini par cette phrase : « Les plus gros vendeurs d'armes sont les Etats-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la Chine ... les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU ». A méditer.

Je profite de la tribune qui m'est offerte par ce film pour glisser quelques mots sur le coût humain : Au cours de la première guerre mondiale, les civils représentaient 14% des victimes. Au cours de la seconde guerre mondiale, le cap des 67% a été atteint. Avec les génocides modernes réalisés en Croatie et au Rwanda on peut espérer avoir fait encore mieux ! Le problème dans ces conflits ce sont les dommages collatéraux : les femmes violées, les enfants handicapés par des mines. Tout le monde en est désolé mais la vente d'arme c'est tellement rentable. Je pense que la prolifération des armes et leur utilisation systématique brisent des vies et empêchent les peuples de sortir de la misère. C'est probablement pour ça que les armes sont fabriqués dans le nord et vendus dans le sud. On ne prête qu'aux riches mais on ne prend qu'aux pauvres.

0 commentaire

Insérer un commentaire