La guerre des moteurs de recherche

La guerre des moteurs de recherche

Je pense qu'on peut scinder les visiteurs d'un site en deux catégories, ceux qui viennent, parce qu'ils connaissent quelqu'un qui connaît le webmaster et ceux qui viennent spontanément après une requête sur un moteur de recherche. Le Web se démocratisant et les sites se multipliant, la proportion des seconds augmente et devient souvent majoritaire. C'est pourquoi, lorsqu'un nouveau site est lancé, la question du référencement devient rapidement prédominante. Vous trouverez facilement, via un moteur de recherche (eh oui !), des sites qui vulgarisent des techniques pour augmenter son « ranking ». Ces techniques sont connues des moteurs recherche et ces derniers appliquent déjà les parades qui vont bien. Conclusion, rebelote pour de nouvelles techniques et de nouvelles parades, c'est le classique jeu du chat et de la souris, pour ceux que ça amuse.

Google FR De simples annuaires de liens, les moteurs de recherche sont devenus les portes d'entrée sur Internet. Google plus que les autres a su s'imposer dans ce domaine. Sur les forums je lis plus souvent « va chercher sur google » que « va chercher sur Internet ». Google concentre en effet 49% des recherches aux Etats-Unis contre 80% en Europe. Cela signifie que huit personnes sur dix, en Europe, voient Internet sous le prisme de Google. Selon Nielsen/NetRatings, les internautes auraient effectués 5,7 milliards de requêtes sur les moteurs de recherche en janvier 2006, soit une progression de 39% par rapport à janvier 2005. Deux réflexions sur le fonctionnement d'Internet : Premièrement, le contenu ce n'est pas très important, l'idée suffit. En effet Google est parmi les sites les plus visités et il ne propose aucun contenu, juste des liens. Deuxièmement, il y a une forte prime au premier, une étude réalisée par un professeur et ses étudiants, montre que Google n'est plus, plus pertinent que Yahoo! , ce qui ne l'empêche pas de conserver les faveurs des internautes.

Pendant plusieurs années, les outils de recherche ont éprouvé des difficultés à rentabiliser leurs investissements, jusqu'au jour où sont apparues les annonces en lignes sponsorisées. Qu'il s'appelle Google Adword ou Overture (Yahoo !) ou encore Espotting, le principe est le même : vendre des mots clefs qui permettent à l'annonceur d'apparaître en tête de liste des recherches effectuées par les internautes. Plus de visiteurs sur le moteur, donne plus de mots clés achetés qui produisent plus de gains pour le moteur et plus de visiteurs pour l'annonceur. Je n'ai pas les chiffres récents mais on estimait ce marché à 1,4 milliards de dollars en 2004.

Ce qu'il y a de bien dans un secteur fortement concurrentiel, c'est que les challengers sont prêts à tout pour gagner en notoriété et fidéliser les internautes. Un exemple : Pendant tout le mois de mars et uniquement pour les américains, Microsoft a lancé ce site. Le principe est le suivant : vous effectuez une requête et êtes tiré au sort pour gagner un lot (argent, téléviseurs, week-ends à Las Vegas, ...). Avis aux amateurs.

2 commentaires

  • Avatar
    TrizoLakai a dit:

    20 mars 2006

    Très interessant !
    Ce qui m'a le plus surpris c'est le 80% des Europpéens !
    Je me demande quel moteur de recherche arrive en second aux USA :D

  • Avatar
    Hyacinthe a dit:

    20 mars 2006

    Yahoo ! sur les 2 continents :)

    C'est vrai que 80%, ça laisse songeur, si google se décide à faire un web à sa sauce, il se passera du temps avant qu'on se rende compte de la supercherie.

Insérer un commentaire