Les maisons de disques poursuivent

Les maisons de disques poursuivent

J'ai lu ici, que les maisons de disques lançaient aujourd'hui, leur plus grande campagne contre les internautes utilisateurs de P2P. Les chiffres : 3800 nouvelles plaintes, dans plus de 16 pays. Cela concerne tous les logiciels : kazaa, gnutella, bittorent, soolseek, edonkey et j'en oublie. Cette affaire, entre les maisons de disques et leurs clients, est l'exemple même de la double hypocrisie :

Aucun internaute, ne peut aujourd'hui affirmer qu'il ignore, que récupérer un fichier musical dont il n'a pas acquis les droits est illégal. Il le sait parce qu'il l'a entendu à la télé, à la radio, dans une discussion, peu importe. Il le sait surtout parce que c'est du bon sens. Si tous les chanteurs donnaient leur musique gratuitement, comment vivraient-t-il ? Surtout quand on sait que les plus téléchargés, vivent dans des pays où l'argent est roi.

Honnêtement, les maisons de disques sont conscientes que le téléchargement de la musique est rentré dans les moeurs et qu'il sera difficile de l'y déloger. Sinon les services légaux de téléchargement de musique ne fleuriraient pas sur Internet. Le problème c'est que c'est trop cher ! Je ne sais pas vous mais je trouve absurde d'acheter plus cher un produit de moins bonne qualité et soumis à plus de restrictions. Tout ça pourquoi ? Pour rester dans la légalité. Pff ! Hypocrisie quand tu nous tiens !

Pas étonnant que des services comme allofmp3 soient plébiscités. Je pense que de nombreuses personnes sont d'accord pour payer la musique téléchargée. Simplement elles estiment que le prix doit être proportionnel à la qualité. Je précise que ce service ne devrait être utilisé, que par des personnes qui résident en Russie. Vous voilà averti.

0 commentaire

Insérer un commentaire