HD ready-bitoire

HD ready-bitoire

J'étais à la FNAC il y a quelques jours et j'ai été frappé par la quantité de produits « HD quelque_chose ». Sur le moment cela ne m'a pas vraiment interpellé. J'ai bien-sûr constaté l'offensive « Haute Définition » menée par les ténors de l'électronique grand public que sont Sony, Microsoft, Toshiba et consort. Plus franco-français, j'ai remarqué que Free et Neuf Cegetel préparaient des Box HD. Je sais également que TF1 diffusera les contenus du Mondial 2006 en haute définition. Attention, les rencontres en HD seront diffusées sur TPS via le satellite et cela ne concerne que les 10.000 abonnés qui disposent d'un décodeur compatible Mpeg-4, le format de diffusion de la haute définition. De mon point de vue, rien de nouveau sous le soleil, ils font leur métier : nous donner envie de nous re-équiper en téléviseur et produits associés. A nous de faire le notre : n'acheter que quand nous en avons besoin et uniquement ce dont nous avons besoin. Ce qui m'agace dans cette déferlante commerciale, c'est qu'on se contente d'exposer les aspects séduisants de la technologie en occultant la part d'ombre. Comme d'habitude !

Pour nous vendre la HD, ces grandes marques nous promettent une image de meilleure qualité et une connexion simplifiée qui acheminera à la fois le son et l'image. Une sorte de prise péritel pour la haute définition.

Commençons par la partie joyeuse, l'image de meilleure qualité. Une image sur un téléviseur est constituée de points disposés sur des lignes. Les images sont rafraîchies suivant deux techniques. Lorsque votre téléviseur rafraîchi d'abord les lignes paires puis les impaires on dit qu'il fonctionne de manière entrelacée (interleaved en anglais), lorsqu'il rafraîchi l'image en entier on dit que son affichage est progressif (progressive en anglais). Concrètement, à 50Hz en mode entrelacé, votre écran affiche 25 images par seconde contre 50 en mode progressif. A titre indicatif, un téléviseur PAL/SECAM même s'il vous a coûté très cher, affiche 720 points sur chacune des 576 lignes qui le composent, le tout en mode entrelacé. Un téléviseur « HD Ready », propose une image avec plus de piqué. D'abord parce qu'il affiche plus de points sur plus de lignes : au minimum 1280 points sur 720 lignes. Mais aussi parce qu'à cette résolution, les images défileront de manière progressive, c'est le format 720p. Il existe aussi le « Full HD », c'est le format 1080i, vous avez plus de points (1920) sur plus de lignes (1080) mais votre téléviseur fonctionne en mode entrelacé.

Abordons maintenant le sujet qui me fâche, la connexion simplifiée : HDMI (« High Definition Media Interface » ou interface média haute définition). C'est par ce câble que transitent les signaux audio et vidéo sans compression ni perte d'information. Le cahier des charges qui a mené à l'élaboration de cette nouvelle prise était très précis. En effet, tous ceux qui ont un écran LCD savent qu'il est possible de transporter un signal numérique inaltéré directement depuis la source jusqu'au téléviseur grâce à une prise DVI. Le problème est que les prises DVI n'empêchent pas le piratage. C'est pourquoi, les majors de l'industrie cinématographique ont imposé l'utilisation d'un cryptage des données vidéo transitant par le HDMI, afin d'éviter le piratage des contenus vidéo numériques non compressés : le HDCP (« High Bandwidth Digital Content Protection »).

Je ne suis pas un ayatollah anti-major, ils font ce qu'ils veulent avec leurs produits, je me sens libre de ne pas les acheter quand ils ne me conviennent pas. Néanmoins, je me demande si nous ne basculons pas dans un système totalitaire à la sauce numérique. Mes craintes tiennent en deux points :

Avec la gestion des DRM telle qu'elle est implémentée dans les prises HDMI, un téléviseur HD n'affichera correctement du contenu HD que si ce dernier contient des DRM. Cela signifie que mon téléviseur « Full HD » peut m'empêcher de visionner mon dernier film de vacances, juste parce que ce dernier a été tourné en HD mais sans DRM ou sauvegardé dans un format qui ne supporte pas les DRM.

Ensuite en tant que consommateur averti je peux décider de ne pas m'équiper en produits HD. Se faisant, je suis conscient de me priver du but de Zinédine Zidane en final de la coupe du monde 2006 en HD, en contrepartie cela me permet de garder le contrôle sur mes périphériques. Problème, tous les utilisateurs ne sont pas avertis et peuvent céder aux sirènes de la HD. Il est même probable que la proportion de consommateurs « Full HD » croisse avec la quantité de programme HD. Allons plus loin et imaginons que les programmes et donc les périphériques HD deviennent ultra-majoritaires. Ceux qui comme moi se seraient marginalisés n'auraient plus d'autre choix que de passer à la HD ou de définitivement se priver de tout loisir numérique.

On compare souvent l'avènement de la HD à celle de la télévision couleur et c'est une erreur. En effet, bien que les programmes soient diffusés en couleur, rien n'empêche les possesseurs de téléviseurs noir et blanc de continuer à utiliser ces derniers. Contrairement à la HD qui se propose d'exclure progressivement les consommateurs non-conformes. Au demeurant, en tant qu'informaticien je suis particulièrement sensible au piratage et je peux comprendre que les diffuseurs de contenu protègent leurs produits. Ce qui me gène c'est le sous-entendu associé aux DRM. Pour les majors, si vous ne fraudez pas encore, vous le ferez un jour et à partir de ce postulat elles se donnent le droit de cadenasser toute expérience numérique. Heureusement nous vivons les prémices de la HD, nous pouvons encore décider de sa réussite ou non, sous cette forme. Rendez-vous dans 5 ans pour les comptes.

2 commentaires

  • Avatar
    Sacha a dit:

    31 mai 2006

    En ce qui me concerne, la HD ne m'intéresse pas plus que la mode vestimentaire.

    Mais de toute façon, la HD est inévitable : on voit déjà beaucoup de téléviseurs plasma sur le marché, ils ont une taille décidement inadaptée à la résolution diffusée par la TV. D'ailleurs pour la taille, je me rappelle dans Farenheit 451 l'auteur imaginait des télés sous forme des murs. C'est peut-être pour bientôt?

    D'ailleurs j'ai entendu parler d'une technologie venant concurrencer le Plasma, développée au Japon. Cette technologie aura l'avantage d'être moins chère et d'apporter une haute définition, ainsi que de réduire la consommation d'énergie... Mais je ne trouve rien à propos sur Internet.

  • Avatar
    Hyacinthe a dit:

    01 juin 2006

    Salut Sacha,

    Oui, sur un écran plasma de 50 pouces, il est préférable de ne pas diffuser des émissions hertziennes. En effet, tel un zoom, le plasma amplifie les défauts. J'avoue ignorer la technologie dont tu parles, ou plus précisément, il y a tellement de technologies annoncées comme novatrices qu'on s'y perd facilement. Néanmoins les rétroprojecteurs remplissent déjà ce cahier des charges.

    Je ne pense pas que mon billet ait eu la moindre influence sur cette décision, mais je suis heureux de constater que Microsoft et Sony se sont unis contre le HDCP et ses DRM. Il semble qu'un accord qui vise à retarder l'adoption des DRM HDCP jusqu'en 2010 ait été signé avec les majors. Petite victoire, mais victoire quand même.

Insérer un commentaire