Portable pas cher

Portable pas cher

Le marché des ordinateurs fixes et portables arrive à saturation dans les pays développés. Cette situation coïncide avec une croissance soutenue du même marché sur les autres continents. Cela explique probablement l'appétit des multinationales informatiques vis-à-vis des pays émergents. Deux exemples :

Portable MIT Commençons par l'annonce la plus ancienne : le MIT prépare un PC portable à 100 dollars. Ce portable intègra un processeur AMD cadencé à 500 Mhz, 4 ports USB et un module Wi-Fi. Il disposera d'une manivelle capable de recharger la batterie. Pour l'instant, une minute de manivelle est nécessaire pour 10 minutes d'autonomie. Côté logiciel, beaucoup de logiciels libres avec notamment un système d'exploitation à base de noyau Linux.

Portable Intel Intel par la voix de son CEO, Craig Barrett, avait critiqué la machine du MIT, la qualifiant de gadget. Ce qui ne l'empêchera pas de sortir le sien : l'Eduwise. Il s'agira d'un PC portable à 400 dollars et dédié à un usage scolaire. Côté matériel : un processeur Intel, des modules pour le Wi-Fi et un écran tactile. Côté logiciel, essentiellement du propriétaire avec le système d'exploitation Windows XP de Microsoft.

D'un point de vue purement humaniste le produit du MIT est meilleur, je trouve juste qu'il n'est pas adapté aux besoins réels des enfants de ces pays là. En effet, je me demande si l'impératif immédiat n'est pas de nourrir ces enfants ? De les scolariser ? De leurs éviter les travaux forcés ? Et d'éradiquer la corruption qui détourne les dons de leurs véritables destinataires. En revanche, la machine d'Intel, est fidèle à la vision qu'a Intel de la relation vendeur-client : un produit moyen à un prix élevé. Intel ignore-t-il qu'on trouve déjà des machines largement mieux dotées pour 100 euros de plus ? Intel ignore-t-il qu'en utilisant des logiciels libres il pourrait faire baisser substantiellement la facture ?

La vulgarisation des moyens informatiques dans les pays en développement et d'une manière plus large dans les milieux défavorisés, est une excellente idée. Le fait qu'elle ne soit pas l'apanage des philanthropes ne me gène pas. Néanmoins, je pense que la réussite de tels projets est subordonnée à deux conditions : premièrement que les besoins indispensables ci-dessus soient satisfaits. En second, je constate qu'une grande partie de l'opinion publique des pays développés n'a des pays en voie de développement qu'une vision misérabiliste. Cela transparaît à travers la couverture médiatique qui leur est accordée ou dans les deux ordinateurs susmentionnés. Il est urgent d'arrêter de penser que « démuni » est synonyme « d'idiot », un tamagotchi reste un tamagotchi même s'il y a marqué « Intel inside » dessus.

2 commentaires

  • Avatar
    Sacha a dit:

    09 mai 2006

    « En second, je constate qu'une grande partie de l'opinion publique des pays développés n'a des pays en voie de développement qu'une vision misérabiliste. Cela transparaît à travers la couverture médiatique qui leur est accordée ou dans les deux ordinateurs susmentionnés. Il est urgent d'arrêter de penser que « démuni » est synonyme « d'idiot », un tamagotchi reste un tamagotchi même s'il y a marqué « Intel inside » dessus. »

    Je suis d'accord sur un point. L'idée de « démuni » donc « idiot » n'a que très peu de vérité. Il y a des gens qui n'ont tout simplement ni le temps ni l'accès aux ressources de connaissances. Ce qui ne veut pas dire que leurs capacités intéllectuelles sont inférieures à un citoyen moyen d'un pays développé. Si seulement les chances étaient les mêmes...

    Justement, le but de l'ordinateur à 100 €, c'est de démocratiser l'accès aux connaissances. Il n'est pas forcement déstiné aux plus pauvres du monde, je pense que si ce projet a été lancé, ce qu'il y a des gens qui sont prêts à investir le peu de ce qu'ils ont dans cet outil qui, si ce projet n'existait pas, resterait inaccessible pour eux.

    L'idée que je viens d'exprimer dans mes deux paragraphes a un lien étroit avec quelque chose que je viens de lire. (en fait j'ai commencé à écrire avant-hier, et faute de temps, j'achève aujourd'hui) : http://ploum.frimouvy.org/?2004/10/20/3-les-connaissances-sont-elles-desuetes

    Maintenant, quand à la qualité de la machine à 100 $, je pense que c'est suffisant. 500 MHz, logiciels libres, Linux, tu dis? Rien que 500 MHz, ça dépasse ma configuration actuelle. Linux je l'ai moi aussi. Mais ma configuration, je t'assure, elle me convient parfaitement. Je n'envisage pas de m'acheter du matériel plus neuf, tant que ça fonctionne. Pourquoi aurai-je besoin d'un ordinateur plus rapide? Je ne fais pas des calculs de simulation du comportement des molécules, je ne joue pas aux jeux vidéos, je ne stocke pas des tonnes de films téléchargés illégalement... Ce type d'ordinateurs à 100 $, c'est tout à fait suffisant à mon sens... Tout dépend de l'usage qu'on en fait.


    Hyacinthe, défois j'ai l'impression que tu ne montres pas assez ton point de vue à toi. Tu présentes les faits, mais ton avis n'est pas développé. Mais en tout cas, je lis avec plaisir la plupart de tes billiets, il y a des idées intéressantes.

  • Avatar
    Hyacinthe a dit:

    09 mai 2006

    Salut Sacha,

    Le but du billet n'est évidemment pas de torpiller l'ordinateur à 100 dollars, dans la mesure où je trouve l'initiative bonne. Ce serait plutôt de mettre en évidence ses carences et proposer quelques voies d'amélioration.

    Premièrement ce portable s'adresse à des pays aux besoins très différents : Le Mali, le Tchad, le Brésil, l'Inde et la Chine. Je n'ai vécu dans aucun de ces pays, mais proposer un produit technologique à des pays qui ne sont pas au même niveau sur l'échelle technologique me paraît discutable, comme choix. L'Inde est une usine à Informaticien, le Tchad est l'un des pays les plus pauvre du monde, cherchez l'erreur ...

    Ensuite, nous dit-t-on, il se propose de réduire le fossé en terme de connaissance entre les pays développés et les autres. Parce qu'avec des bouquins c'est impossible ? Ou plus cher ? Parce que les parents qui ne parviennent pas à nourrir et soigner leurs enfants vont trouver les moyens de leurs acheter des ordinateurs ? Fussent-t-il à 100 dollars ?

    Enfin le prix, tu l'as dit toi-même, tu as un ordinateur de cette puissance. Personnellement, ma machine principale est à peine plus puissante. Néanmoins, je suis conscient qu'elle est en fin de vie. Cela signifie qu'on est entrain de vendre à des personnes démunies des machines en fin de vie entre 100 euros et 400 euros !!! Je trouve ça très insultant, c'est le regard misérabiliste que je dénonce. Sans vouloir t'offenser, je trouve qu'on devrait les leurs donner gratuitement, en tout cas ça devrait être comme ça pour les plus pauvres.

    Je ne m'étendrais pas sur la machine d'Intel car je pense que nous sommes d'accord sur le fait qu'elle est vraiment mal positionnée en terme de prix. Le portable du MIT en revanche part d'une bonne idée. Elle pêche quand elle considère les personnes démunies comme un tout, alors qu'il y a plein de nuances. Je pense enfin qu'elle devrait s'inscrire dans un projet plus global visant à apporter à chaque pays l'aide dont il a le plus besoin.

    Dans tous les cas, merci pour tes encouragements et commentaires. Si je ne me répand pas en tirade égocentrique, c'est que je déteste les lire chez les autres alors j'évite de l'imposer chez moi. Dans mes billets, j'essaie de susciter le débat, en présentant les faits puis en donnant un avis volontairement provocateur des fois. Le but étant d'approfondir la réflexion dans les commentaires, exactement comme nous le faisons en ce moment. En gros, je préfère les échanges aux discours.

Insérer un commentaire